Découverte d’un nouveau manuscrit de l’Épopée !

La découverte un tantinet rocambolesque d’un nouveau manuscrit de la tablette V de l’Épopée de Gilgamesh comble des lacunes de l’épisode de la rencontre entre le héros et Humbaba.

Il est devenu très rare de découvrir de nouveaux témoins de textes évoquant Gilgamesh. Et c’est encore plus rare qu’il s’agisse d’un passage totalement inédits. C’est pourtant ce qu’il est advenu en 2011, au terme d’un étonnant concours de circonstances.

Après l’invasion de l’Irak par la coalition menée par les États-Unis, le pays et ses musées ont été victimes de nombreux pillages. Le Musée de Sulaymaniyah — dirigé par le conseil des ministres du Kurdistan irakien — a dès lors lancé une initiative : payer des contrebandiers pour « intercepter » des artefacts archéologiques en passe de quitter le pays. Aucune question n’était posée sur l’origine des pièces, qui les vendait et d’où elles provenaient. Le Musée considérait en effet que ces conditions empêcheraient les contrebandiers de vendre leurs marchandises à d’autres acquéreurs, comme ils l’auraient certainement fait autrement.

C’est dans ces circonstances que, fin 2011, le Musée de Sulaymaniyah est sur le point d’acquérir une collection de 80 à 90 tablettes d’argile, de différents contenus, formes et tailles. Toutes sont encore recouvertes d’une quantité plus ou moins importante de boue. Certaines se révèlent intactes, d’autres fragmentées, et le lieu précis de leur exhumation demeure inconnu.

Tandis que le vendeur négocie le prix avec Hashim Hama Abdullah, le directeur du Musée de Sulaymaniyah, le Pr Farouk Al-Rawi (School of Oriental and African Studies de Londres) qui l’accompagne examine rapidement chaque objet pour avoir une idée de son contenu et de son originalité. Il découvre même certains faux manifestes ! Nonobstant, le vendeur veut une importante somme d’argent pour ce qui se révélera un nouveau manuscrit de l’Épopée de Gilgamesh : non pas qu’il sache ce qu’elle contient, mais parce que sa taille est relativement grande.

C’est en parcourant les inscriptions cunéiformes sur cette tablette que le Pr Al-Rawi se rend tout de suite compte de son intérêt. Sans plus attendre, il intervient dans la conversation et dit à Hashim Hama Abdullah : “ Donnez-lui ce qu’il en veut, je vous expliquerai plus tard ”. Le prix final sera fixé à 800 dollars.

Une foie la tablette acquise, le Pr. Al-Rawi peut enfin la nettoyer, millimètre par millimètre. Elle se révèle composée de trois fragments qui — ô surprise — étaient déjà raccordés par des joints. On ne saura jamais si c’est le fait des excavateurs ou des contrebandiers.

Très vite, Al-Rawi réalise que cette tablette est l’une de celles de l’Épopée de Gilgamesh. Il informe son collègue le Pr. Andrew R. George de cette découverte et, avec l’aide de Hero Talabani (l’épouse de l’ancien président iraquien Jalal Talabani), le spécialiste américain est invité au Musée de Sulaymaniyah.

En novembre 2012, le travail de lecture et de traduction du texte cunéiforme commence ; il prendra cinq jours. Selon Al-Rawi et George, les inscriptions sont en Néo-babylonien, ce qui permet de les dater aux environs de 626-539 Av. J.-C. L’ensemble de leur étude est finalement publiée en 2014 dans un article titré « Retour à la Forêt des Cèdres » (Back to the Cedar Forest, voir Sources Documentaires).

Une présentation des révélations induites par la découverte de cette nouvelle tablette est l’objet d’un autre article.

(Cet article est une adaptation d’un texte de Osama S. M. Amin.)

Publicités

2 réflexions sur « Découverte d’un nouveau manuscrit de l’Épopée ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s